[Film] Interview de Mark Bridge

[Equipe] Mark Bridges

Le site Cinemazzi a réalisé une interview de Mark Bridges qui est le designer des vêtements du film. On y apprend quelques anecdotes sur la cravate, les costumes de Christian, la lingerie d’Ana, etc…

Cinemazzi : Tout d’abord j’ai besoin de savoir : vous êtes celui qui décide du spectre de couleurs utilisé, y a-t-il bien cinquante nuances de gris dans la garde robe de Christian ?
Mark Bridges : [rires] Probablement pas.

CM : Je pense que je ne peux en trouver que cinq…
M.B. : [rires à nouveau] Nous en avons probablement plus de cinq mais moins de cinquante.

CM : Vanity Fair a écrit un article intéressant le mois dernier. Ils expliquent que des films comme Jaws, Le Parrain, L’exorciste et d’autres films cultes des années 70, ont été adaptés plutôt de façon vague par rapport au texte original. Alors qu’aujourd’hui, les fans recherchent plutôt une adaptation littérale de leur livre préféré. Pensez-vous que cela a été le cas pour ce film ? Pensez-vous que les gens recherchent une interprétation spécifique du livre original ?
M.B. : C’est marrant que vous me le demandiez, parce que j’ai participé à trois adaptations dans les deux dernières années. Je suppose que le succès se mesure par à quel point ils suivent le point de vue de l’audience, donc je suis d’accord avec ça.
Mais mon approche est différente pour chaque projet. Avec Happiness Therapy, j’ai lu le livre et suis tombé amoureux de beaucoup d’éléments dedans, et ensuite le cinéaste de ne pas faire certaines de ces choses. Pour Inherent Vice, qui est un roman de Thomas Pynchon, nous avons lu le livre et l’avons adapté avec tout l’ADN de Pynchon. Pour Cinquante nuances de Grey, je n’ai jamais lu le livre, j’ai seulement travaillé avec le script. C’était un accord avec la réalisatrice et moi avions fait, ainsi ce qui était dans le livre mais qui n’était pas dans le script ne pouvait pas nuire à mon travail.

CM : Je ne m’en étais pas rendu compte, car j’ai lu les livres et il y a dedans des mentions spécifiques à des choses comme les jeans d’Anastasia, et elle parle de ses bottes marrons et de ci et de ça. Beaucoup de ces choses étaient dans le script ?
M.B. : Non mais nous avons eu la chance d’avoir E.L. James sur le tournage tout le temps. J’ai eu un rendez-vous avec elle et je lui ai montré ce que j’avais fait… Elle m’a envoyé plusieurs mails du genre « Je pense que mes lecteurs voudront voir ça et ça », puis elle a assisté aux essayages pour le jean de Christian pour la Chambre Rouge et nous a envoyé quelques images de ce qu’elle trouvait qui serait le mieux. Donc heureusement, si j’étais sur le point d’oublier quelque chose d’important du livre, nous avions E.L. James qui était là pour rectifier ça… Parce que Cinquante nuances de Grey a toute une communauté de fans et un énorme lectorat, j’aime penser que j’ai réussi à satisfaire le point de vue des personnes ayant lu le livre.

CM : Ok, donc vous n’avez pas lu le livre et certaines choses n’apparaissent pas dans le script mais la seule chose qui ne peut pas être oublié c’est la fameuse cravate grise…
M.B. : Oui.

CM : … et un peu comme le sac de sport de Bradley Cooper, qui était mentionné dans le livre, c’est un élément important, pas juste un accessoire de mode. Il a son importance dans l’histoire. Comment de temps ça a pris de trouver cette cravate ?
M.B. : Nous savions que c’était écrit que c’était une cravate grise, et il fallait qu’elle soit à la hauteur des attentes. Mais quand j’ai travaillé sur le film, il n’était pas question de cravate. Il était question de Christian Grey et Anastasia Steele. Donc ce que j’ai fait, j’avais un fabriquant de t-shirts et de cravates à Bervely Hills. Je lui ai demandé de m’envoyer l’éventail de ce qu’il avait en gris argenté, et de quoi faire huit ou neuf cravates. Quand j’ai eu cet éventail, j’ai sélectionné ce qui était la plus luxueuse, la plus belle cravate que je n’ai jamais fabriqué… ça se voit à peine, c’est là, vous le savez… C’est un thème récurrent mais vous ne pouvez pas le porter, c’est plus comme une blague entre Christian, Anastasia et les spectateurs. Pas comme quelque chose de distrayant, vous savez, c’est plus fort que ça.
En fait, le jour où nous avons établi ça, je n’ai rien dit à personne. Je l’ai juste mise sur l’acteur et il est parti en la portant. Et je me suis dit qu’on allait voir si les gens remarquerait que c’était LA cravate. Et personne n’a rien fait, personne n’a dit un mot… On a travaillé, et personne n’a dit un mot sur la cravate !

CM : La première fois que j’ai vu le trailer, j’ai pensé au Diable s’habille en Prada quand Ana marche dans le bureau de Christian; tout le monde est chic autour d’elle et elle n’est pas très élégante. Mais ensuite elle s’épanouit en une femme. C’est ce qui a été le plus sympa à créer pour vous.
M.B. : ça l’a été. Nous avons travaillé dans le détails, fait beaucoup de raccords. Dakota Johnson était toujours prête à faire des essayages.
Il y a une chose marrante dans l’histoire du livre, il me semble qu’Anastasia emprunte des vêtements de sa colocataire, et ça a brouillé les choses. ça m’a en fait donné une bonne marge de manoeuvre car je n’avais pas à expliquer d’où venait les affaires, ils pourraient tout expliquer. Ou Christian pouvait lui avoir acheter les affaires, donc je pouvais prendre des idées dans la mode d’Hollywood pour avoir quelque chose de bien pour une scène, quelque chose de joli à voir et il n’y avait pas vraiment à dire d’où ça venait.

CM : Dans la mode hollywoodienne, nous deviez avoir toute un groupe de marque autour du bâtiment qui voulait faire partie du film. Il devait y avoir une quantité inimaginable de vêtements à portée de main ?
M.B. : J’ai tenté de les éloigné. Pour une première garde robe, je pensais qu’un peu d’anonymat nous serait bénéfique, donc nous nous sommes concentrés sur les personnes plutôt que sur les marques. Mais je pense que pour les suites, il y aura toutes les choses fabuleuses qu’achète Christian.
Et puis, Christian est assez riche pour avoir son fabricant de costumes personnel, et son fabricant de haut, et son fabriquant de cravate. Donc ce n’est pas comme si nous allions acheter un costume chez Neiman Marcus. Il a un tailleur personnel et donc ça rend toutes les marques non pertinentes. Toutes sauf Mark Bridges !
Pour elle, il y a quelques vêtements clé, j’ai juste désigné ceux-là car ainsi, personne d’autres ne les aurait. Ou alors juste Sam Taylor-Johnson, et j’aimais ça. Il y avait des marques, mais c’était plutôt… que les gens voulaient participer mais sans avoir ce qu’il fallait pour le personnage. C’est pour ça que j’ai refusé. Peut-être qu’il y aura des marques dans le prochain.

CM : Nous avons parlé du fait que Christian avait un tailleur, qui lui faisait ses vêtements. Qui lui a réellement fait ses tenues pour le film ?
M.B. : Nous avons eu Jamie Dornan tardivement, et après son audition il est reparti en Angleterre, nous ne l’avons pas revu avant la première lecture, puis il est allé directement à Vancouver… Ses costumes ont été commencés à Los Angeles et terminés et modifiés, comme son corps avait changé, à Vancouver avec un autre tailleur. ça a vraiment été une expérience stressante pour moi.

CM : Son corps a changé ?
M.B. : Jamie a commencé à s’entrainer et buvait quelque chose comme quatre cocktails de protéines par jour, de sorte que ses bras, etc, ont changé. J’ai pris une photo de moi avec ses protéines et sous-titré cela « Ma Némésis ». [rires]

CM : ça a dû être difficile ! Il n’y a pas beaucoup de lingerie dans ces scènes sexy, mais chez qui ira Christian quand il voudra offrir de la lingerie fine à Anastasia ?
M.B. : La première fois que nous l’avons vu en sous-vêtements c’était en quelque sorte ceux d’une  jeune étudiante; en coton, avec une bordure en dentelle, de chez Hanro, très joli. Puis, lorsqu’elle est plus investie avec Christian et que nous voulions la voir dans la Chambre Rouge, ça a été une amie de Sam, Stella McCartney, qui a réalisé des sous-vêtements pour nous. Ce sont les deux seules apparitions de ses sous-vêtements. Pour Christian, j’ai juste pros du Zimmerli, en coton suisse, dont une pièce coûte quelque chose comme $100. C’est vraiment beau et représente bien le personnage.

CM : Toute cette profusion de mode et de costumes, nous en voyons beaucoup dans des films comme Hunger Games et plus récemment Kingsman, qui il me semble a utilisé 60 pièces de chez Mr Porter, la collection masculine de Net-a-Porter. Est-ce que quelque chose du genre peut-être fait pour le film ? Il y a déjà des gammes de bijoux, vernis à ongle, lingerie, sextoys… Pourrait-il y avoir une ligne de vêtements ?
M.B. : Je ne sais pas, nous devons voir. Il y aurait un intérêt à le faire. Mais un bon nombre de fois les studios ont, et certainement E.L. James, utilisé des licences donc c’est inutilisable. D’après ce que j’ai compris pour Kingsman, ils sont parti sur l’idée que ce serait une partie de leur production et de leur marketing. Ce n’est pas ce que nous avons voulu faire, mais si l’occasion se présente, je serai ouvert à cette idée, mais ça n’a pas encore eu lieu.

~

~

~

3 réflexions sur “[Film] Interview de Mark Bridge

  1. Très intéressant ,je trouve la robe rose splendide , elle est fluide , parait soyeuse et elle s’harmonise bien avec le costume brun de Christian , elle est parfaite pour la danse qu’ils exécutent
    Pour la  » fameuse » robe prune elle est très bien coupée ,plus sexy , par contre je trouve que le pantalon du costume de Christian est trop court , il manque 1ou 2 cm ?( lorsqu’il marche ,de dos on s’en aperçoit ) , je l’avais remarqué et je m’étais d ‘ailleurs posée la question , comment ont ils pu ne pas avoir rectifié ?
    Dommage sinon il aurait été parfait
    La robe grise pour la remise des diplômes est assez conforme à l’idée que je m’en faisais donc je n’ai pas été déçue
    Je regrette le chemisier bleu clair qui va parfaitement à Ana souligné par Christian, , acheté par coupe- en- brosse après la 1ere nuit ,le tee-shirt qu’elle porte dans le film est assez banal et SURTOUT ce qui m’a manqué c’est le pantalon qui descend sur les hanches de Christian 😉
    Finalement c’est très bien qu’ E L James ait pu leur donner des conseils
    Bilan :assez positif dans l’ensemble

  2. Tout à fait d’accord avec toi Crystalle, les 3 vidéos sont très intéressantes et à part le chemisier bleue, les converses, et le pantalon de Christian qui lui descend sur les hanches, les costumes sont parfait. Et tu vois je n’avais même pas fait attention au pantalon de Christian qui est un peu court en effet, en revoyant la vidéo je vois ce que tu veux dire.

    C’est vrai que les robes d’Ana sont très belles et les costumes de Christian ne sont pas en reste et que dire de la fameuse cravate, sinon que je l’imaginais tout à fait comme elle est.

    Alors moi aussi bilan très positif

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s